Appuyez sur le bouton partager dans en bas de votre navigateur, puis sur "Sur l'écran d'accueil" pour obtenir le mode plein écran et des temps de chargement plus rapides. OK

Besoin d’un conseil ? La pharmacie vous conseille au 02 41 63 80 12 du lundi au vendredi

PSORINUM DOSE 8DH

TUBE DOSE
2,00 €
Quantité maximale autorisée à la commande : 10
Page mise à jour le : 28/04/2020
Référence : 3400309152665


GÉNÉRALITÉS SUR LES MÉDICAMENTS HOMÉOPATHIQUES GRANULES OU DOSES-GLOBULES BOIRON

Particularités des médicaments homéopathiques (granules, doses-globules) BOIRON :

*Les médicaments homéopathiques à nom commun BOIRON , fréquemment commercialisés sous la forme de tubes de granules et de doses-globules ne portent, ni indication thérapeutique, ni posologie, ni notice.

*Ces médicaments ont la particularité de pouvoir traiter différentes affections. Il n’est donc pas possible de déterminer une indication spécifique, ni une posologie précise par médicament.

*C’est le professionnel de santé qui va déterminer l’indication du médicament et sa posologie en fonction du patient.

*Néanmoins les pharmaciens du site parapharmacie-chezmoi vous donnent les principales utilisations et les plus usuelles pour ces médicaments homéopathiques.

Les différentes dilutions des médicaments homéopathiques (granules, doses-globules) BOIRON :

Il existe 3 grands types de dilutions :

*Les dilutions hahnemanniennes (du Dr. Hahnemann ) : CH et DH.

*Les dilutions korsakoviennes (du Dr. Korsakov) : K.

*Les dilutions Kent (du Dr. John Tyler Kent).

La dilution Hahnemannienne : CH, DH.

*CH correspond au Centésimal Hahnemann : on prend une teinture mère que l’on dilue : 99% de solvant et 1% de principe actif puis on agite le tout cent fois ( dynamisation), et l’on répète ceci jusqu’à la dilution désirée, ainsi avec 5CH on aura dilué 100 fois x 100 fois x …. jusqu’à 5.

*DH correspond au Décimal Hahnemann :
on prépare 1 litre de teinture-mère soit 100 centilitres, on prend un second flacon (vide) de contenu égal (100 cl) et on prélève de la teinture-mère, un dixième de la teinture, soit pour 1 litre 10 cl de teinture.On verse ces 10 cl de teinture dans le récipient vide et on complète le volume avec 90 cl de solvant (généralement de l’alcool à 40°).C’est ici qu’intervient la dynamisation en secouant fortement le flacon 100 fois de suite, ce qui a pour incidence d’activer l’énergie dans les molécules du produit. On a maintenant dans le second flacon, une dilution de 1DH, ce qui veut dire : 1ère dilution Décimale Hahnemannienne.

Pour obtenir une 2ème dilution DH, il faudra refaire le même procédé mais en ne partant pas cette fois, de la teinture mère, mais simplement de la 1DH , on en prélève 10 cl que l’on mélange à 90 cl de solvant. On dynamise et l’on obtient la 2 DH…. ainsi de suite.

La dilution Korsakovienne : K

La dilution K = korsakovienne, a été mise au point par Siméon Nicolaevitch Korsakoff.

Avec la dilution K ou Korsakovienne, on part d’une teinture mère mais au lieu de prélever 1/10 ème ou 1/100 ème du produit, on vide totalement le flacon de teinture-mère et on considère que la seule substance qui reste « accrochée » aux parois du flacon est suffisante pour donner l’information « énergétique » du produit, on remplit donc le flacon avec du solvant, on agite et l'on obtient la 1K.

Pour réaliser la 2K, il suffit de vider le flacon une seconde fois, le remplir à nouveau avec du solvant, on dynamise 100 fois et l’on obtient la 3ème K.

Correspondance entre les dilutions centésimales et les dilutions korsakoviennes

Les dilutions korsakoviennes Les dilutions hahnemanniennes

6K 4CH
30K 5CH
200K 7CH
1.000K 9CH
10.000K 15CH
50.000K Pas de correspondance
100.000K au-delà de la 30CH

La dilution Kent :

Les dilutions Kent utilisent le mode de dilution de Korsakov (on utilise toujours le même flacon de dilution), mais la grande différence se situe sur le fait qu’au lieu de partir en base d’une teinture-mère, les dilutions Kent vont prendre comme point de départ, une dilution en 30CH, ce qui veut donc dire que ces doses sont très très très diluées.

Classification des dilutions :

*Les très basses dilutions : de 1DH à 5DH.

*Les basses dilutions : 3CH; 4CH ; 5CH mais aussi 6DH ; 8DH ; 10DH.

*Les moyennes dilutions : 7CH ou 9CH.

*Les hautes dilutions : 12CH, 15CH, 18CH, 22CH, 30CH.

*Les très hautes dilutions : supérieures à 30CH et les dilutions Kent et Korsakov.

Indications générales des différentes dilutions :

*Dilution basse (4CH et 5CH, 6DH, 8DH, 10DH) : Les dilutions basses sont utilisées pour les cas aigus et ponctuels, limités dans le temps. Les granules homéopathique sont pris 2 à 3 fois par jour.

*Dilution moyenne (7CH et 9CH) : Les dilutions moyennes sont les plus courantes. On en prend de l'apparition à la disparition des symptômes.

*Dilution élevée (12CH, 15CH et 30CH, dilution Kent et Korsakov) : Les dilutions hautes sont utilisées pour des cas chroniques, qui durent dans le temps. Les granules homéopathique sont pris 1 fois par semaine ou par quinzaine.

Attention l'homéopathie est une thérapeutique individualisée, deux patients atteints de la même affection ou des mêmes symptômes peuvent recevoir un traitement différent selon les signes individuels qui prédominent chez l'un et chez l'autre.

 

PSORINUM DOSE 8DH


Indications :

PSORINUM 8DH Tube Dose est un médicament homéopathique essentiellement utilisé pour traiter certaines infections chroniques.

PSORINUM DOSE 8DH s'utilise :

*En O.R.L. :
en cas de rhumes allergiques tels que le rhume des foins, en cas de sécheresse ou de douleur de la gorge, de gonflement des lèvres avec des gencives ulcérées et douloureuses, pour soigner certaines maladies respiratoires telles que l’asthme.

*En gynécologie :
pour soigner les mycoses vaginales bénignes.

*En dermatologie : pour soulager les éruptions purulentes au niveau de la peau avec des démangeaisons, pour soigner des infections de la peau telles que les eczémas, les abcès, les plaies localisées au niveau des jointures, plis des coudes ou des genoux, ainsi que les ulcérations des jambes ou des mollets.

Évolution des signes cliniques :

*Ils sont aggravés : par le froid, aux changements de temps, par le contact avec la laine, par le fait de se laver, par le fait de jeûner.

*Ils sont améliorés : en étant chaudement couvert, part le fait de manger, par le fait d’être couché.

Mode d'emploi :



*Renverser et tourner le bouchon pour sortir les granules du tube.
*Ne pas mettre les granules dans la paume de la main pour procéder à leur administration.
*Pour l'adulte et l'enfant de plus de 6 ans, laisser fondre sous la langue.
*Pour les enfants de moins de 6 ans, dissoudre les granules dans un peu d'eau.

Posologie :

À adapter suivant la prescription médicale, la posologie étant variable suivant la pathologie à soigner.

Mode d'administration :

Voie orale.

À prendre en dehors des repas, du tabac, du café ou de la menthe.

Laisser fondre les granules sous la langue.

Contre-indications :

*Allergie à l'un des composants de ce médicament.
*Galactosémie, syndrome de malabsorption du glucose et du galactose, déficit en lactose.

Pour de plus amples informations sur les contre-indications, les mises en garde, les précautions d'emploi, les interactions médicamenteuses, les effets indésirables, vous devez consulter votre médecin ou contacter les pharmaciens du site parapharmacie-chezmoi.fr.

Composition :

À base de saccharose et de lactose, les granules sont imprégnées de la dilution homéopathique de Psorinum 8DH.

Conditionnement :
tube dose.


Si vos symptômes persistent et/ou si vous ressentez des effets indésirables vous devez consulter votre médecin.